À partir de la décennie 2000, il y a eu le début de l’ère où le brouillard s’est levé sur les implants mammaires. Le producteur Inamed (anciennement McGhan) et Mentor ont reçu l’approbation en mai 2000 pour leurs installations d’accès permanent avec des installations de solutions salines.

Au fur et à mesure que la littérature internationale sur ces implants augmentait, il est devenu évident que les problèmes des implants n’étaient pas systémiques, mais locaux, résultant principalement de contractures capsulaires, déplacements, plis ou ondulations, fractures et nouvelles chirurgies.

En mai 2000, la FDA américaine a inspecté le site de fabrication de PIP dans le sud de la France. Le résultat de cette inspection a été d’interdire la commercialisation de cette marque de plantes aux États-Unis. Dans une lettre adressée à Jean Claude Mas, le propriétaire de l’entreprise, la FDA a averti que les implants avaient été falsifiés et avaient entraîné d’autres écarts par rapport aux bonnes pratiques de fabrication, notamment l’absence d’études suffisantes sur le taux de dégonflement et le fait que 120 plaintes avaient été déposées auprès de cette marque. Ces prothèses ont été interdites dans le monde entier.

Des années après le deuxième moratoire, en novembre 2006, la FDA a autorisé Allergan (anciennement Inamed) et Mentor à poursuivre la fabrication et la commercialisation de prothèses remplies de gel de silicone pour une utilisation généralisée aux États-Unis, y compris pour des indications en chirurgie esthétique et reconstructrice.

Les excellents résultats de l’enquête qui a donné lieu à cette approbation comprennent le processus de consentement éclairé, les implants, les techniques chirurgicales et les méthodes pour assurer un suivi responsable.

Les patientes ayant des implants mammaires devraient continuer d’effectuer régulièrement des mammographies pour la détection précoce du cancer du sein.
Fin 2011, le scandale des prothèses PIP était bien connu et l’une des recommandations de la Confédération Internationale de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique était le remplacement de ces implants chez les patients qui les avaient implantés avec des prothèses conformes aux normes FDA.

En savoir plus :

Augmentation mammaire Marseille

https://drderhy.com/traitements/chirurgie-seins/augmentation-mammaire/

 

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *